Principe du Tiercé PMU

0
167

Plébiscité par les parieurs des courses hippiques, le Tiercé est la forme de pari la plus usuelle proposée par le PMU, dont il a contribué au succès. Il se décline sous plusieurs formes. Nous vous expliquons ici les différentes modalités du tiercé pour vous permettre de jouer en expert !

Principe du tiercé

Le Tiercé est une forme de pari hippique. Proposé par le PMU, le tiercé invite le parieur à évaluer à l’avance les trois chevaux vainqueurs d’une course. Le parieur pronostique ainsi un ordre d’arrivé du trio gagnant. Si celui-ci s’avère exact, le parieur maximise son gain selon la côte des chevaux. Si les trois chevaux arrivent en tête mais dans le désordre, le parieur gagnera également une somme d’argent mais moindre que s’il avait trouvé le tiercé placé.
Le concept du Tiercé a, depuis son invention par André Carrus en 1954, connu un large succès auprès des amateurs de courses de chevaux. En s’imposant comme le roi des paris, il permit de lancer la dynamique du PMU, qui lança dans sa foulée le Quarté et le Quinté +.

Comment jouer au tiercé?

Il est possible de jouer au Tiercé une fois par jour et ce durant toute l’année. La mise minimale est de 1€.

Il vous suffit alors :

  • De vous rendre dans votre bureau PMU pour obtenir le bordereau suivant ;
  • De cocher la case « Tiercé » pour indiquer le mode de pari choisi ;
  • De choisir vos chevaux ;
  • De cocher le nombre de fois la mise de base (1€) que vous désirez miser ;
  • De choisir un cheval en complément (dernière ligne)

Sur cette grille, le joueur a parié sur les chevaux 1 – 6  – 12.
Si ces chevaux arrivent sur le podium dans le bon ordre, il gagne le tiercé dans l’ordre.
Si ces chevaux arrivent sur le podium dans un autre ordre, il gagne le tiercé dans le désordre.

Le cheval en complément du tiercé agit en sécurité : si l’un de vos chevaux ne part pas, il rentre automatiquement dans votre pronostic en complétant votre tiercé.
Le cheval en complément se place en dernière position dans votre tiercé.
Dans le tiercé combiné, il complète tous les paris unitaires. Dans le tiercé champ, il ne peut être utilisé que si un des chevaux de la base est non partant : les chevaux associés ne peuvent être remplacés par un cheval en complément.

Les tarifs du tiercé

Vous pouvez miser à partir de 1€, et ce jusqu’à 20 fois cette mise.

Vous pouvez cependant choisir plus de trois chevaux pour le tiercé : plus vous choisirez de chevaux, plus il vous en coutera cher. Il s’agit alors d’un Tiercé combiné.
Le Tiercé combiné vous permet de miser sur 10 chevaux à la fois. Les tarifs appliqués sont disponibles dans le tableau ci-dessous.

Les gains

Les gains dépendent de la côte du cheval et de la probabilité qu’il a de gagner.
S’il y a 20 partants, le nombre de combinaison possible de Tiercé est de 6840, ce qui rend l’exercice de pronostic périlleux.
Ainsi, celui qui désigne l’ordre des trois premiers chevaux peut gagner 6840 fois sa mise : l’émergence du Tiercé a donc apporté une espérance de gain alléchante pour les parieurs, plus élevé que pour le couplé (le parieur peut gagner 390 fois sa mise) ou la mise simple (rapport de 1/20).

Néanmoins, pour ne pas frustrer le parieur ayant trouvé les 3 chevaux gagnants mais dans le désordre, André Carrus a mis en place un « rapport de consolation » ne pouvant être supérieur au 1/5ème du rapport correspondant à l’ordre exact d’arrivée.

Où parier ?

Devant le succès du Tiercé, le PMU a bien vite compris que les bureaux PMU seraient insuffisants pour satisfaire la demande. Un système de bordereaux perforés permet aux parieurs de préparer eux-mêmes leurs paris et de les faire rapidement enregistré par un système d’estampillage.

Depuis 2010, il est également possible de parier à partir de sites internet agréés, comme le site du PMU.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici