Race des chevaux de courses

0
102

Les chevaux de courses font l’objet d’une reproduction très encadrée qui permet à leur race de rester compétitive. Les plus connus sont les Pur-sang qui trouvent leur origine en Angleterre. Comme de nombreuses races, ces derniers résultent d’un croisement entre des chevaux de races différentes. Nous allons vous présenter ici les principales races de chevaux de course et leur origine.

Le Pur-sang Anglais

Apparue au 18ème siècle, le Pur-Sang Anglais est une race de cheval d’origine Anglaise. Elle résulte du croisement de chevaux arabes et turkmènes et de juments anglaises. Les premiers « Pur-sang » dits « chefs de race » furent Matchem, Eclipse et Hérode. Désormais, tous les Pur-sang sont des descendants de ces chefs de race. Ce n’est qu’à partir de la seconde moitié du 18ème siècle que les artistocrates français, prenant conscience des qualités athlétiques de ces chevaux, importèrent cette race en France pour la faire concourir dans les courses hippiques françaises. En France, cette race est aujourd’hui principalement élevée dans la région de Basse-Normandie, et à l’international, dans les pays tels que l’Angleterre, les Etats-Unis et l’Irlande, c’est-à-dire les pays dans laquelle la culture des courses de chevaux tient une place importante.
Cette race de cheval est parfaitement adaptée aux courses et à la vitesse. On retrouve ainsi les Pur-sang Anglais dans les courses de galop grâce dans lesquels ces chevaux excellent, profitant de leurs membres allongés. Le pur-sang Anglais est la race de cheval de course la plus représentée dans les courses hippiques et jouit d’une reconnaissance mondiale dans le secteur hippique.
Plus communément appelé « Pur-sang », cette race de cheval se distingue par une morphologie athlétique. Mesurant environ 1,65 mètre, il s’agit de chevaux de moyennes tailles avec une tête fine et expressive. Avec une croupe longue, une ample poitrine, le « Pur-Sang » est un cheval longiligne, généralement de couleur bai.  Le « Pur-sang » commence en général les courses hippiques à l’âge de 2 ans
Aujourd’hui, on distingue plusieurs catégories de Pur-sang, qui présentent des aptitudes aux épreuves hippiques différentes. Les pur-sang sont utilisés aussi bien pour les courses de plat que pour les courses d’obstacles. Leur rapidité leur permet d’être les plus performants dans la vitesse et donc, au galop. On distinguera le « Sprinter » qui est  spécialisé dans les courses de plat sur 1 kilomètre, le « Miler » qui est plus endurant et sera performant sur des distance de 1,6 kilomètre et le « Classique » qui sera parfait pour une distance de 2,4 km. Enfin, le « Stayer » qui est le plus endurant, sera utilisé pour des distances plus grandes.

L’AQPS : Selles Français et Arabes

Le « Pur-sang » participe à de nombreux croisements destinés à améliorer des races existantes. On appelle AQPS des chevaux autres que les Pur-sang. Ce sont des chevaux de courses « demi-sang » résultant du croisement de Pur-sang avec des juments différentes, et évoluant dans les courses d’obstacles comme par exemple les Selles Français et des arabes. On distingue alors les arabes purs et les anglo-arabes.

L’Arabe

Les chevaux de race Arabes, d’origine orientale, sont une des races les plus anciennes, qui remonte au temps des pharaons. Les premiers chevaux Arabes ont été importés en France à partir du 8ème siècle. Utilisé dans un premier temps comme cheval de guerre, il a contribué par croisement à l’apparition de plusieurs races, notamment le célèbre Pur-sang, et l’Anglo-Arabe.
De petite taille avec une poitrine prononcée, il mesure entre 1,48 et 1,56 mètre. Sa robe peut revêtir plusieurs couleurs, elle est en générale baie, alezane ou grise.
Cette race de chevaux est peu utilisée pour les courses hippiques. Il s’agit d’avantage d’un cheval de loisir très endurant, et celui-ci dispose de compétences intéressantes dans le saut d’obstacles.

L’Anglo-Arabe

L’Anglo-Arabe est la race des chevaux provenant d’un croisement entre l’Arabe et le Pur-sang. Il est apparu à partir de la seconde moitié du 19ème siècle dans les régions du Sud-Ouest et du Limousin. L’Anglo-Arabe présente une allure très distinguée, avec une longue croupe, une taille un peu supérieure à l’Arabe, il présente une morphologie très harmonieuse, et un charme certain.
L’Anglo-Arabe est un cheval particulièrement endurant et résistant. Il est utilisé dans les courses hippiques notamment pour les sauts d’obstacles qu’ils gèrent avec classe et distinction. Il est considéré comme une des races les plus performantes pour le saut d’obstacle, et il peut également être utilisé pour les courses de plat, notamment dans certaines courses de galop organisées dans le sud de la France.

Le Selle-Français

Le Selle-Français provient du croisement entre des Pur-sang et des juments normandes. Il est à l’origine appelé demi-sang ou encore Anglo-normand mais depuis 1958, l’appelation Selle Français regroupe l’ensemble chevaux français élevés pour la selle, ainsi que leurs croisements avec des chevaux d’autres races.
Le Selle Français est un cheval  de grande taille pouvant atteindre 1,78 mètre, fortement charpenté avec une musculature apparente.  Une encolure allongée et une robe de couleur majoritairement alezane ou baie, est réputé pour son calme, ce qui en fait une race privilégiée dans les centres équestres.
A l’image du trotteur français et du Pur-sang, il est élevé généralement dans la région de Basse Normandie, dans le département de la Manche.

Dans les courses hippiques, il est utilisé pour les courses d’obstacles. Ce sont des épreuves de galop dans lesquelles le Selle Français excelle. Ses facultés en font une race recherchée sur le plan international jouissant d’une très bonne réputation.

Le trotteur français

Apparu au milieu du 19ème siècle avec le développement des courses de trot, le Trotteur français résulte du croisement la jument normande, des Pur-sang et d’un trotteur anglais Norfolk. Le Trotteur français est une race de cheval privilégiée dans les courses de trot.

Il présente une morphologie spécifique qui lui permet d’être tout aussi performant dans les courses de trot attelé que dans les courses de trot monté. La couleur de sa robe est en général alezane, bai brun ou encore bai brun foncé. Avec une tête rectiligne, un sternum imposant et l’épaule inclinée, c’est un cheval de taille moyenne,  endurant, qui peut évoluer dans des courses de 1 à 4 kilomètre.
A l’image du Pur-sang, son élevage national provient principalement de la Basse-Normandie. Les juments Trotteur français sont regroupées en fonction de leur efficacité. Ainsi, depuis 1994, seules les plus rapides serviront à la reproduction. Les étalons devront respecter certaines conditions en termes de résultat pour être classé en tant que trotteur français de race pure.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

*

code